Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ΕΘΑΝΕ

ΕΘΑΝΕ

Actualité, Technologie, Education Religion et Philosophie, Sciences et Vie ...

Nouveau test de dépistage de la trisomie 21: "une simple prise de sang?"

Dans l'éditorial du quotidien Ouest France, le 10 mai dernier, Jacques Le Goff revient sur le récent avis du CCNE qui s'est déclaré favorable à l'introduction progressive du nouveau test foetal "ultra-précoce" capable de dépister les trisomies 21, 13 et 18 (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 25/04/2013). Il interroge sur l'éthique de ce nouveau test prénatal : représente-t-il "un changement significatif"? "en apparence, non. En réalité, oui", affirme Jacques Le Goff. Et c'est bien pour cela que le Directeur général de la santé à décidé de saisir le Comité consultatif national d'éthique (CCNE), car les avancées de ce nouveau test "alimentent les questions tenant au risque possible de dérive eugéniste". Ce risque d'eugénisme, l'éditorialiste le souligne : "si l'on découvre la certitude ou la probabilité de maladies graves sans être incurables, que se passera-t-il?" au jour où le handicap est devenu intolérable. Si la normalité avait imposé sa loi, comme aujourd'hui, au temps de Mozart, Dostoïevski, Newton ou Beetoven, ils auraient tous été classés comme indésirables, rappelle-t-il. Alors, la "vraie inquiétude se situe au-delà du test" mais est bien "en lien avec lui". Il est à craindre que par le recours à cette nouvelle technique, "il sera, sous peu, plus simple de décrypter l'ensemble du message génétique du foetus que de sélectionner les régions concernées". Face à la tendance actuelle d'élargir les "cas de recours au diagnostic préimplantatoire, qui permet le tri des embryons dans des situations très exceptionnelles", le risque encore plus prégnant est la "stigmatisation du handicap" et ce qui en découle. Sources: Ouestfrance.fr (Jacques Le Goff) 10/05/2013

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article