Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ΕΘΑΝΕ

ΕΘΑΝΕ

Actualité, Technologie, Education Religion et Philosophie, Sciences et Vie ...

L'ASTHME ET SON TRAITEMENT PAR LES MEDICAMENTS DE SYNTHESE, LES PLANTES MEDICINALES ET LES HUILES ESSENTIELLES

            L'asthme est un trouble "inflammatoire" des voies respiratoires  caractérisé par une inflammation des bronches avec augmentation de la production de mucus et hypersensibilité des voies respiratoires. Dans beaucoup de cas l'asthme est d'origine allergique. La réaction allergique au niveau respiratoire se confond et s'ajoute à la réaction "inflammatoire" .
Le résultat : respiration sifflante, toux et difficulté à respirer.
L'asthme est une maladie "chronique", très évolutive dans le temps, qui touche aussi bien le nourrisson que l'adulte.
La "crise d'asthme" est caractéristique de la maladie asthmatique, c'est un événement brutal qui associe un bronchospasme (rétrécissement des voies respiratoires bronchiques)d'apparition rapide avec une congestion de la muqueuse bronchique et une hypersécrétion bronchique. L'air passe avec difficulté, le malade étouffe, la respiration est sifflante, difficile.

L'asthme est une maladie aux causes multiples : génétiques, allergiques, environnementales, infectieuses, psychologiques, nutritionnelles.
L'asthme est une maladie en expansion rapide dans les "pays développés" ; l'augmentation annuelle est estimée à environ 5% par an chez les jeunes de moins de 18 ans soit environ un doublement du nombre d'asthmatique en 15-20 ans. Quelques chiffres : en 1998 17 millions d'asthmatiques aux USA (mortalité annuelle aux alentours de 5000) et actuellement environ 150 millions d'asthmatiques dans le monde.

Pourquoi cette augmentation rapide dans les 30 dernières années : l'augmentation de la pollution chimique de l'air qu'on respire dans les villes (particules dues au diesel, ozone, oxyde nitreux, dioxyde de soufre)mais sans doute pas que cela, les spécialistes ajoutent la modification très importante de notre façon de vivre :
  • le fait d'habiter dans des lieux confinés et très isolés (les appartements) où les matériaux sont en grande partie synthétiques et libèrent des substances chimiques irritantes (formol, diluants de peinture ou de colle, insecticides)
  • l'alimentation moderne est pleine de colorants, d'aromatisants synthétiques allergisants, de résidus de pesticides, elle est pauvre en antioxydants naturels et en magnésium
  • certains spécialistes mettent en cause l'augmentation du nombre et de la fréquence des vaccinations.
LES PRINCIPALES CAUSES DE L'ASTHM: ALLERGIE ET ASTHME

L’ "atopie" ou terrain atopique est la capacité exagérée de certaines personnes à développer des allergies, l'atopie est en grande partie "héritée" (génétique).
Quand l'un des parents, et encore plus les deux, présentent des troubles d'origine allergique (respiratoires (asthme, rhinite allergique), cutanés ou digestifs), les enfants ont un risque très nettement supérieur à la moyenne d'avoir ce terrain atopique, et donc de développer des "maladies allergiques" dont l'asthme.
La rhinite allergique (rhume des foins) s'accompagne d'asthme dans les 3/4 des cas.
QUELS SONT LES ALLERGENES LES PLUS SOUVENT RESPONSABLES DANS L'APPARITION DE L'ASTHME ?
  • Les excréments d'acariens : petits insectes commensaux (Dermatophagoides sp.), qui vivent dans la poussière des maisons, la literie (oreillers), les tapis et les moquettes. Leurs excréments sont particulièrement antigéniques et provoquent une réaction allergique très rapide chez les personnes sensibles quand ils sont inhalés.
  • Les cancrelats et leurs excréments sont également très antigéniques, mais ces insectes sont plus facilement visibles donc éliminés
  • Les allergènes d'animaux domestiques (surtout chats et chiens)
  • Les champignons (inclus les levures) surtout par voie aérienne (Cladosporium, Alternaria, Penicillium, Aspergillus), et par voie interne les antibiotiques d'origine fongique (pénicilline, céphalosporine)
  • Les pollens de nombreuses plantes (surtout les graminées mais aussi les pins)
  • Les aliments : les allergènes alimentaires sont moins souvent en cause dans l'asthme de l'adulte que celui de l’enfant.
AUTRES CAUSES PROVOQUANT OU AGGRAVANT L'ASTHME
  • Le rôle des infections respiratoires dans la survenue de l'asthme est très important.
    Il semblerait que les infections dues à de nombreux virus respiratoires ou des chlamydia perturbent le métabolisme des cellules de la muqueuse respiratoire et déclenchent ainsi des réactions ( de type immunitaire) propices au déclenchement de la crise d'asthme.
    Les infections des voies respiratoires chez l'enfant (rhinites et bronchites) déclenchent et aggravent l'asthme bronchique.
  • La pollution de l'air : tabagisme actif et passif, particules et gaz présents dans la fumée des moteurs à combustion interne(diesel, essence), la fumée de bois, les fumées industrielles, l'ozone, les oxydes d'azote, les gaz irritants (chlore, acides volatils, diluants de peinture, gaz libérés par les "matières plastiques")
  • Certains médicaments : aspirine et anti-inflammatoires
  • Une anomalie du fonctionnement gastrique : beaucoup d'asthmatiques se plaignent de reflux gastrique, de ballonnement de l'estomac mais il n'est pas facile de déterminer si c'est l'asthme qui provoque ces troubles ou l'inverse
  • Un déficit en zinc, magnésium, sélénium, vitamines B12, B6, C.
  • L'asthme peut se déclencher, se majorer ou au contraire disparaître à la suite de changement de l'équilibre hormonal : puberté, menstruation, grossesse, ménopause
  • L'asthme d'effort : à l'occasion d'un exercice physique prolongé surtout quand l'air est froid et sec. La crise se déclenche à cause de l'hypersensibilité des bronches, même un accès de "fou-rire" peut déclencher un spasme bronchique.
  • L'asthme est aussi une maladie professionnelle.
  • L'asthme maladie "psychosomatique". Cette façon de décrire l'asthme n'est plus à la mode bien que tous les spécialistes de l'asthme et les asthmatiques connaissent l'importance du facteur psychique dans le déclenchement et la majoration de la crise d'asthme.
PRINCIPE DU TRAITEMENT
L'asthme est plus ou moins grave. Beaucoup d'asthmatiques vivent tout à fait normalement, font du sport, même de haut niveau.
En-effet, la crise d'asthme typique nocturne (au moment où le taux de corticoïdes sanguins est au plus bas) est le plus souvent réversible, spontanément ou à l'aide de médicaments spécifiques.
Tous les niveaux d'asthme existent jusqu'à l'asthme à dyspnée continue très handicapant, souvent un asthme ancien mal soigné.
Mais attention l'asthme est dangereux car il y a toujours le risque d'une crise d'asthme aiguë, quel que soit le type d'asthme qu'on a, laquelle peut nécessiter une hospitalisation en urgence.
Il y a des équivalents d'asthme : toux sèches nocturnes, avec plus ou moins de sécrétion bronchique assez difficile à expectorer.
L'asthme, maladie aux causes multiples, demande un traitement au long cours très personnalisé, bien que le traitement de la crise d'asthme soit assez stéréotypé.
EXCLUSIONS DES FACTEURS FAVORISANT OU AGGRAVANT L'ASTHME
  • éliminations des gîtes à acariens, destructions de ces insectes par des acaricides
  • éloignement des animaux domestique en cas d'allergie
  • désensibilisation spécifique quand l'allergie est bien précisée et que l'asthme se prête à ce traitement par immunothérapie
  • changement de lieu de résidence ou de métier si besoin
LA CRISE D'ASTHME
Elle est en général contrôlée par l'inhalation de béta-2 agonistes inhalés d’action courte mais rapide (salbutamol, Ventoline), à prendre à la demande le plus tôt possible.
LE TRAITEMENT DE FOND DE L'ASTHME (RESUME)

Selon la gravité de l'asthme et la réaction de la maladie au traitement on utilisera :

  • des corticoïdes inhalés à dose plus ou moins forte - des dérivés de la théophylline
  • des Bêta 2 sympathomimétiques à action prolongée - des corticoïdes par voie buccale
  • une nouvelle classe de médicaments : les antileucotriènes (3), ils bloquent une partie de la réaction inflammatoire provocant l'asthme mais n'ont pas d’effet bronchodilatateur. Ils préviennent la survenue de l’asthme induit par l’effort.

L’asthme est une maladie "au long cours" qui doit être évaluée et contrôlée tous les 3 à 6 mois pour adapter le traitement de fond à l'évolution de la maladie. L'asthme peut complètement disparaître (environ 1/3 des enfants asthmatiques retrouvent une respiration normale à la puberté et dans les années qui la suivent), mais "l'ancien asthmatique" doit rester prudent : pas de tabac, éviter si possible les allergènes et les causes d'irritation bronchique.

                                                                                                                                    Dr Jean-Michel Hurtel.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

pitti 03/04/2015 16:40

Bonjour, merci pour la remarque.ais je dois tout de meme vous rappeler que le nom de l auteur de l article est tout au bas de l'article. Il s agit d un article du Dr Jean-Michel Hurtel. A partir du titre de l article ou du nom de l auteur l internaute retrouve facilement les sites web de publication de cet article. Ne parler donc pas de plagiat dans ce cas particulier. J ai bien le droit de publier sur mon blog des articles interessants d autres personnes en citant leur nom à la fin de l article. Bonne suite.

Phyto 16/02/2015 17:55

Bonjour,
Cet article est un plagiat!!
Vous avez juste recopié l'article du site : www.phytomania.com mais sans citer vos sources.
Cela permettrait au moins aux internautes d'obtenir plus d'infos sur l'utilisation des plantes médicinales.
www.phytomania.com/rubriques-sommaire.htm
www.phytomania.com/asthme-traitement.htm