Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ΕΘΑΝΕ

ΕΘΑΝΕ

Actualité, Technologie, Education Religion et Philosophie, Sciences et Vie ...

LA PLACE DE DIEU DANS MES ETUDES

Éric Donald Noumo

Éric Donald Noumo

LA PLACE DE DIEU DANS MES ETUDES:

Pour nous  qui sommes encore aux études, jeunes et adultes, je voudrais partager avec vous un texte que j'ai écrit...

Durant les examens, chaque étudiant espère se distinguer par son savoir et réussir son année. Malheureusement, il arrive que les résultats d'examens ne soient pas toujours proportionnels à nos efforts et à nos capacités. Chaque année, on voit de nombreux étudiants qui, après les délibérations, ne comprennent pas la raison de leur échec, cette frustration est parfois d'autant plus grande qu'ils ont courageusement travaillé pour assimiler la matière étudiée.

Si le spectre de l'échec scolaire te hante ou si ta carrière scolaire n'a pas été brillante jusqu'à présent, rassure-toi, à force de détermination et de courage, tu deviendras quelqu'un de bien, à condition d'ouvrir et de consacrer ton intelligence au Seigneur. Le Seigneur cheminera avec toi et te donnera des résultats selon tes efforts et tes capacités. Avant de commencer à étudier, fais cette courte prière qu'a composée Saint Thomas d'Aquin (1225-1274):

"Mon Père, par la Sagesse de Ton Fils Notre Seigneur,

Dans la lumière de Ton Esprit,

Répands Ta clarté sur mon intelligence.

Donne-moi la pénétration pour comprendre,

La mémoire pour retenir,

La méthode pour apprendre,

La lucidité pour interpréter,

La grâce pour m'exprimer.

Aide le commencement de mon travail;

Daigne en diriger le progrès,

Couronnes-en la fin. Amen!"

Je puis t'assurer que cette prière fait des miracles si tu travailles! Le Seigneur n'aimant pas la paresse, ce n'est pas Lui qui viendra étudier à ta place et qui ira présenter tes examens… D'ailleurs, saint Paul encourage les jeunes à «consacrer leur temps à l'étude (1 Tm 4,13)».

Cette prière n'est pas une formule magique, il faut la réciter avec ardeur spirituelle et confiance absolue. Trop de jeunes pensent qu'en priant ainsi, comme d'un coup de baguette, ils n'auront qu'à ouvrir leurs livres et cahiers pour réussir!

Toutefois, il se peut que, après avoir fait cette prière comme il le fallait, tes résultats soient médiocres, pour ne pas dire mauvais. Que faire? Peut-être dois-tu songer à donner une nouvelle orientation à tes études, peut-être certaines circonstances t'ont-elles empêché de vraiment réviser,… Il y a tant de facteurs pouvant déterminer le résultat d'un examen! Si tu ne comprends pas ce qui t'arrive, ne jette pas la faute sur Dieu mais demande-lui pourquoi. Il te répondra assurément. Demande ce qu'Il veut pour toi; il est possible qu'il veuille que tu changes d'option car, mieux que quiconque, Il sait ce qui est bon pour toi.

En ce qui me concerne, si je ne m’étais pas donné à fond et si je n’avais pas cru en moi je n’aurais pas décroché mon concours qui me comble pleinement. Raison pour laquelle je fais cette prière à chaque fois que j’ai une échéance avant d’entrer en salle de composition "Seigneur si tu entres, je te suis dans la salle, tant que tu n'entres pas, moi aussi je reste dehors car je sais qu'avec toi tout se passera bien".

Changer de cap n'est jamais facile, mais Dieu ne te demandera pas des choses que tu es incapable de réaliser. Il te donnera la force pour aborder ce nouveau choix et fera en sorte que, dans tes études et dans ton travail, tu sois pleinement comblé(e), même si tu as connu des problèmes au cours de tes études.

Permettez-moi de prendre l’exemple du jeune Isidore de Séville (560-636) qui connut une scolarité difficile. Léandre, son frère aîné, prit en charge son éducation et, bien qu'il fût canonisé plus tard, ses méthodes pédagogiques se limitèrent à des brimades et des punitions corporelles. Il enferma même Isidore dans une cellule pour l'obliger à étudier. Travailleur et très pieux, mais lent à la compréhension, Isidore ne comprit pas l'attitude de son frère. Un jour, il s'enfuit et se réfugia dans une grotte.

Là, Dieu lui parla à travers un songe. Il vit tomber des petites gouttes d'eau sur un rocher. Ces gouttelettes d'apparence insignifiante n'eurent aucun effet sur le rocher. Cependant, au fil des années (dans son rêve), elles érodèrent le rocher, formant un trou. En se réveillant, Isidore comprit qu'un jour tous ses efforts, jusque-là vains comme les gouttelettes, lui seraient profitables et changeraient le cœur de son frère. Il retourna à la maison, se réconcilia avec son frère et devint un des plus grands intellectuels de l'Eglise chrétienne. Isidore de Séville développa de nouvelles méthodes pédagogiques axées sur l'élève et la charité. Il écrivit une encyclopédie, Etymologies, portant sur la médecine, les beaux-arts, la grammaire, la géographie, l'histoire et la théologie, organisant des synodes à caractère démocratique.

Isidore devint l'évêque de Séville et put se consacrer aux pauvres et aux plus démunis, ouvrant partout des écoles, luttant contre l’arianisme (doctrine niant la divinité de Jésus-Christ), et initiant les espagnols à la philosophie grecque. Mais avant d'être un intellectuel, Isidore fut un homme qui avait le cœur sur la main et pour qui les mots «scolarité» et «joie» étaient synonymes.

Puisses-tu prendre exemple sur la vie d'Isidore de Séville et puisse le Seigneur t'aider dans tes études! Et surtout, bonne méditation à tous les étudiants!

 

Éric Donald Noumo  (responsable diocésain des servants d'autel de Douala)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article